A la recherche des cueilleurs d'Andaliman

Lieu: île de Sumatra, la plus au Nord d'Indonésie
But: Trouver les cueilleurs du poivre Andaliman.

poivre andaliman, recetteJe pars de Medan direction le lac Toba. Ce lac se trouve dans le cratère du plus grand volcan du monde. Il est immense (130*35 km). Premier choc après avoir quitté la ville: la forêt. Sur des

Je me dirige dans un restaurant en face du bateau qui nous emmènera sur l'île de Samosir, Chicken rice (poulet frit,riz et sauce).

Première dégustation de ce fameux poivre d'Andaliman à travers cette sauce. Il accompagne très bien le poulet, un régal. Il le cuisine le plus souvent reduit en poudre mélangé dans des sauces. Je demande à la cuisinière où elle se fournit. Elle se retourne et me montre l'île de Samosir. Je suis sur la bonne piste...

Lieu: île de Sumatra, la plus au Nord d'Indonésie
But: Trouver les cueilleurs du poivre Andaliman.

Je pars de Medan direction le lac Toba. Ce lac se trouve dans le cratère du plus grand volcan du monde. Il est immense (130*35 km). Premier choc après avoir quitté la ville: la forêt. Sur des kilomètres, elle n'existe plus. Elle a été brûlée, puis remplacée par des champs de palmiers pour produire de l'huile de palme. Ambiance assez oppressante que ces kilomètres où rien ne pousse à part des palmiers.100 km plus tard, soit 4 heures de route, le lac Toba est en vue.

lac Toba poivre AndalimanJe me dirige dans un restaurant en face du bateau qui nous emmènera sur l'île de Samosir, Chicken rice (poulet frit,riz et sauce). Première dégustation de ce fameux poivre d'Andaliman à travers cette sauce. Il accompagne très bien le poulet, un régal. Il le cuisine le plus souvent reduit en poudre mélangé dans des sauces. Je demande à la cuisinière où elle se fournit. Elle se retourne et me montre l'île de Samosir. Je suis sur la bonne piste.

Sauce poivron et andaliman

Embarquement et direction l'île de Samosir. La traversée dure une petite heure, belle ambiance sur ce bateau où se croisent vendeurs de riz, d'oeuf dur, petits chanteurs qui pour quelques roupies chantent des chansons locales.

Arrivé sur l'île, une heure de route et de chemin de terre pour trouver mon hôtel. Après un passage par ma chambre, dîner devant le coucher de soleil sur le lac Toba, poisson grillé et sauce à l'Andaliman. Ici il n'y a pas de poivre, uniquement des piments et de l'Andaliman pour le goût. Un poivre recomposé en quelque sorte.

Je discute avec le cuisinier sur le but de mon long voyage. Connait-il des endroits où je pourrais rencontrer des cueilleurs d'Andaliman ? La chance est au rendez-vous, son cousin est en train de le récolter. Il lui téléphone, rendez-vous est pris pour demain 10h30.

Adresse en poche je pars dès 9H, ici un faible kilométrage ne veut pas dire courte durée. Direction le centre de l'île, le lac est à 900 mètres d'altitude, nous montons de nouveau sur les flancs de l'île. Le paysage est magnifique, le lac se découvre, la nature est partout présente, dense, diversifiée.

Après 2 ou 3 appels téléphoniques, un homme en scooter vient à notre rencontre, c'est notre contact, il nous emmène sur le lieu de récolte.

peuple batak andaliman

Les cueilleurs font leur pause autour d'un café très fort à l'abri du soleil. Je décide d'aller voir ce poivre dès maintenant, je pars avec Bandang, un cueilleur, non pas dans un champ mais dans la forêt. 10 minutes de marche entre les arbres, les buissons, nous sommes à 500 km de l'équateur la chaleur est de plus en plus étouffante.

On s'arrête, Bandang pointe un arbre recouvert d'épine, quelques taches rouges accrochées sur les branches: le poivre d'Andaliman.

 

samosir andaliman

 

 

La récolte doit se faire très prudemment, les épines sont très nombreuses, les cueilleurs se protègent avec des gants, écharpe et botte. Je commence ma cueillette, les baies sont d'un beau rouge. Elle ressemblent à des mini-framboises, l'endroit embaume l'Andaliman, mélange citronné avec ce quelque chose en plus, indéfinissable qui lui donne son caractère unique. Ce sont des arbres sauvages, dispersés dans la forêt.

 

récolte de l'andalimanLa dégustation: grand moment, goûter du poivre frais cueilli sur une liane ou sur un arbuste pour les faux poivres sont pour moi des  moments uniques.

andaliman indonesie

Encore plus pour ce faux poivre qui commence tout juste à être connu en France. Son goût d'abord doux, d'agrume, de citron monte progressivement en bouche, puis un effet anesthésiant apparaît, c'est une lente montée en puissance de saveurs d'agrumes avec une touche de jus de fruit frais unique dans le cas de l'Andaliman fraîchement récolté.

Je retrouve en fin de dégustation la présence très reconnaissable de ce poivre, il a une belle longueur en bouche. Un grand moment que je n'oublierai pas.

Bandang m'explique qu'une fois cueillit, le poivre est exposé au soleil, puis retourné régulièrement pour un complet séchage. Pour 10 kg de cueillette, une fois séché il ne reste que 2 à 3 kg de poivre pour la vente. La récolte est très dure, les grains sont tout petits, protégés par les épines qui les entourent. 

magasin poivre andaliman

Nous repartons vers la maison où les autres cueilleurs se reposent. Avant de quitter la forêt, Bandang pousse des cris pour chasser les mauvais esprits. Dernier au revoir, nous reprenons la route vers le port.

Prochaine destination : l'île de Java

Commander du poivre d'Andaliman
Idée recette autour du poivre d'Andaliman
 

 

 


Commentaires
Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Fil des commentaires de ce billet